Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 10:40

C'est par hasard que nous avons poussé les portes du cinéma jeudi soir dernier à 22h. (bref trêve de racontage de vie). Le timing ne pouvait être plus parfait car c'était la seule séance de 22h et c'était un film qu'on voulait voir.

Mais de quoi parle ce film?!

C'est l'histoire d'une journaliste américaine, Julia Jarmond (incarnée à l'écran par la formidaaââble Kristin Scott-Thomas) qui par le plus grand des hasards découvre que l'appartement de la famille de son mari a un passé trouble. Parallèlement on suit les mésaventures (et le mot est faible) d'une petite fille juive Sarah (la voilà la fameuse Sarah du titre) qui subit les affres de la déportations entre autres.

Autant vous dire que même si le film ne s'appelle pas les petits mouchoirs (on n'ira pas, rappelez vous notre aversion pour Marion (à prononcer avec l'accent américain)) il serait bon de vous prémunir contre toute folie lacrymale. Car croyez nous comme on peut s'en douter le sujet du film n'est pas des plus heureux.

Comment en dire plus sans spoiler? (pour les mamies déficientes en anglais traduction: "spoiler" signifie révéler des éléments clefs)

On aime :

l'interprète de Sarah: Mélusine Mayance qui malgré son jeune âge réussit à donner de la crédibilité et de la profondeur  à son personnage et sans forcer sur le pathos à le rendre émouvant.

Kristin Scott-Thomas qui as usual est vraiment une bonne actrice.

Le fait que sans tomber dans le pur "mélo tire larmes", ce qui est chose courante dans ce genre de film, il nous émeut (certaines ont même pleuré dès les premières minutes jusqu'à la dernière) et rend compte de façon simple et percutante la réalité de la rafle du vel'd'hiv.

Le réalisateur Gilles Paquet-Brenner qui a à son actif plusieurs navets (n'hésitons pas à le rappeler) a fait un virage à 360° en nous proposant un film subtil, rendant bien compte de la réalité historique. De plus, il a choisi et on l'en remercie de ne pas souligner les moments durs émotionnellement par une musique  toute hollywoodienne.

La musique parce que même si elle n'est pas omniprésente elle est magnifique !

Il ne s'étire pas trop en longueur ce qui permet une certaine concentration de l'action.

Il a su éviter tous les poncifs du genre: les français tous résistants ou tous collabo, une victimisation trop poussive des juifs...

l'entremêlement des deux histoires.

C'est un beau film.

On n'aime pas:

rien.

 

NOTE: 8,5 / 10

Partager cet article

Repost 0

commentaires

anonyme 02/11/2010 21:18


bon ...je signe pas parce que mon commentaire est bassement matérialiste et n'a rien à voir avec le thème et le haut niveau des 2 commentaires précédents(ouhouhouh la vilaine).
Le stock JONAK est là :
44 Boulevard de Sébastopol
75003 PARIS
Il y a bien un magasin à Alésia, mais "normal". voilà voilà, je ne vous en voudrai pas si vous supprimez ce commentaire :))


Colocandco 03/11/2010 15:12



merciii lecteur anonyme d(avoir répondu à ma question hautement existentielle de lundi ^^ je ne vais pas supprimer ce post car il peut être utile à plein de monde ^^



Colocandco 27/10/2010 11:38


J'ai donc suivi vos recommandations et viens confirmer que ce film est génial,la vie détruite de sarah parce qu'elle avait cru bien faire, vous cueille au plus profond, au plus intime de vous,ça
remue vos sentiments quoi!parallèlement on suit avec la journaliste, l'enquête, avec la même curiosité bienveillante qu'elle.C'est dommage que son mari n'est rien compris à sa démarche sur le plan
professionnel autant que personnel.
Je n'ai pas sorti mon mouchoir,la rafle, je l'avais déjà vécue avec le film portant ce titre au primtemps dernier, même ambiance ,mêmes lieux, mêmes horreurs,mais même histoire et même destin... Le
double drame vécu par Sarah, je le préssentais.
Le premier film sur le thème de la déportation juive rend hommage à la résilience des hommes, le second montre une enfant devenue femme, taraudée par la culpabilité juqu'à n'en plus pouvoir des
dizaines d'années après la guerre, une fin prévisible mais peut être plus réaliste sur les conséquences de la barbarie humaine.


Colocandco 28/10/2010 11:49



Wahou quel beau commentaire !


il faudrait que tu fasses les critiques de film à notre place :) c'est vraiment ça le coeur du film: la culpabilité. On est contentes que tu aies partagé notre avis, en tout cas ce film ne laisse
pas indemne, et fait qu'on y repense souvent les jours qui suivent.


 



lauren 26/10/2010 11:47


ça à l'air vraiment d'être un film bien! Seriez vous les prochaines grandes critiques de cinéma =D?
Pour ma part, je suis allez voir les petits mouchoirs, oui oui j'ai surmonter l'obstacle Marion Cotillard (pour mieux voir Benoît Magimel et Gilles Lellouche ^^). Le film est pas mal, la msique
super top mais du genre à rendre super mélancolique! Bref bon Marion est un tout petit peu mieux que d'habitude mais sa voix m'exaspère toujours autant! Sinon je n'ai pas pleuré même si plein l'on
fait, mais c'est vrai que malgré ces moments drôle, c'est une vraie comédie dramatique, d'ailleurs j'en suis ressortie un peu secouée !
Voilà, bisous les filles :)!


Colocandco 28/10/2010 11:53



Merci pour ton commentaire ma petite Lauren !


C'est vrai que les petits mouchoirs ont pas mal d'arguments en leur faveur, peut être qu'on va passer outre notre aversion pour "marionnn" ^^ Y a quand même Benoit Magimel ^^


enfin merci tu as livré là une bonne critique aussi qui donne envie d'y aller !



N° De Matricule :

  • : En coloc mode d'emploi
  • En coloc mode d'emploi
  • : Deux colocataires vous présentent leur quotidien: des recettes pratiques, des objets sympas, des sorties variées, des idées lectures... bref tout ce qu'il faut savoir pour s'entendre à merveille quand on vit à deux dans 28m²!
  • Contact

Allez voir ici si on y est !

Recettes de Cuisine
Retrouvez mes recettes sur
Recettes de Cuisine
logo-fondrose-150x50

Recherchez Dans Le Blog